Créationnisme – L’art du vide

Création thmb
(Cliquez pour grand format)

 » Dieu aurait créé les êtres vivants à partir de la terre, avec ses grosses mimines plein d’abiogénèse.
Il a d’abord créé les acides aminés, bactéries et autres organismes simples. Il vit que c’était bon, alors il continua et créa les dinosaures. Seulement, il vit qu’il étaient trop gros et qu’ils avaient trop de dents et de griffes. Il les extermina.
Cependant, il avait laissé se
développer certaines amibes dans un total oubli et cela donna les mammifères. Il jugea que c’était marrant et les laissa proliférer et dominer le monde.
Puis il essaya d’en créer un à son image, qui dominerait tous les autres. Il en rata un premier, un deuxième, un troisième. Au bout du 15 ème essai, il arrêta. Il les laissa filer et essaya plutôt de sculpter une femme (en pensant « c’est bien plus joli »).
Il en rata 4 mais il prit tout son temps pour sculpter la 5ème. Et la 5ème fut la bonne.
Tellement bonne qu’elle sema la zizanie chez ses congénères -qui pendant ce temps s’étaient reproduits.

Bref, Dieu a fait un peu n’importe quoi. « 

C’était la théorie « intelligent design » du jour. Nan, plus sérieusement, le créationnisme fait des ravages. Basée sur la seule foi en Dieu, en ses capacités et volontés créatrices et planifiées, ces théories prétendent bouter la théorie de l’évolution.
En essayant systématiquement de remettre en cause le moindre détail. Or, la science se nourrit de ses erreurs. La théorie de l’évolution ne fait que s’étendre, semblant se complexifier mais gagnant en cohérence globale.

Et pendant ce temps là, faute de preuve, le créationnisme continue d’essayer de gratter ce qu’il peut. Et Dieu qui ne dit toujours rien…

Advertisements

8 réponses à “Créationnisme – L’art du vide

  1. Premièrement, cette vision typiquement phallique d’une divinité dotée d’un sexe, et qui plus est, masculin, aboutie inévitablement à la confusion des genres, et par la même, remet en cause la, ou plutôt les théories de l’évolution de la race humaine.
    Deuxièmement, et bien heu…

  2. Jusqu’à preuve objective et vérifiable du contraire, rien n’indique que Dieu – même dans son absolue essence universelle et conceptuelle – n’ait pas deux testicules, un pénis et une grosse barbe.

    Et rien n’indique non plus qu’il ait créé VRAIMENT les humains « à son image ». Le possessif « son » pouvant désigner la possession d’une idée qu’il se faisait de la chose (comme « à son goût » = selon son goût) et non de son apparence en tant que référent créateur.

    La théorie de l’évolution n’est cependant que peu contestable par le créationnisme qui concentre surtout ses efforts à prétendre que les créatures ont été créées distinctement, chaque lignée ayant un peu évolué de son côté.
    Ce qui abolirait notre cousinage (honni) avec les autres singes et nous laisse un peu perplexe devant les différents homos et et australopithèques qui nous reste sous la main.

    Mais le créationnisme n’a évolué que parce que la science est arrivée. Sinon on s’en tiendrait toujours à la genèse de base et cette conception très flatteuse de l’humain « préféré de Dieu ».

    Ouf…

  3. Ma lecture de ce journal Underground acheté tu sais où n’aura pas été vaine.
    Extrait :

    « Au commencement, Dieu ne savait pas qu’il était Dieu, puisqu’il était tout seul. Pour savoir qu’on est Dieu, il faut être deux : un qui est Dieu, et l’autre qui lui dit « Mon Dieu »…

    Un truc de Cavanna…

  4. Ohlala…

    Bon, Yop(même si tu l’as pas demandé): Dieu n’est pas humain, donc dommage pour le service trois piece et les poils.
    Pour repondre a David (même s’il lui non plus ne la pas demandé): Le mot « Dieu » a été invente par les humains pour décrire leur impressions de ce que « c’est ».
    Mais bon faire une note sur la religion c’est créer un debat sans fin… (enfin, tant qu’il y a des gens pour réagir)

  5. Hello Bobo !
    Je sais très bien que Dieu n’est surement pas d’apparence humaine… mais qu’il peut la prendre… C’est Dieu, quand même !
    Et puis un Dieu sans poil, ce serait hérésie !

    Nan, plus sérieusement, je joue avec l’imagerie populaire et répandue de Dieu en tant que grand barbu immaculé. Et avec la logique non-scientifique du créationnisme qui s’amuse à mettre en doute certains pans de la science alors que lui-même n’a pas de preuve.
    Ni même sur la forme de Dieu… ou ce qu’il ne peut pas être…

    Mais oui, c’est un débat éternel !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s