Net, vol et incivilité

Bonjour,
Moi, Auguste Scolopendro, laisse la place à Yop!, l’auteur de Mooloozone, pour cet article exceptionnel et polémique qui -je vous le rassure- ne se reproduira plus.

Le mot de Yop! :

J’ai toujours eu un rapport perplexe au net. J’ai toujours trouvé qu’il parasitait les rapports humains, le respect envers autrui. Par ailleurs, c’est aussi un formidable terrain d’échange, de partage, d’émancipation matérielle et pécuniaire. C’est pour cette deuxième raison que je laisse certains de mes dessins libres d’accès.
Notamment celui-ci, un des plus populaires :


(voir l’article ici)

Comptant sur le respect des internautes (et pour leur plaisir), je laisse mes dessins vierges de tout verrouillage ou gros bandeau barrant la moitié de l’image d’un possessif DESSIN DE YOP!, MOOLOOZONE.WORDPRESS.COM ALL RIGHTS RESERVED. Contrairement à certains internautes, je suis plutôt laxiste, mais loin d’être le seul à privilégier cette démarche.

Un couple d’auteurs de mes amis (Noë et Nini, voir leurs blogs dans mes liens) partagent deux visions opposées. Nini, qui a relativement peu confiance en l’espèce humaine, préfère verrouiller ses oeuvres mises en ligne de ce fameux bandeau translucide avec son url. Noë, trouvant comme moi que ça gâche le dessin et étant surement comme moi un optimiste, les laisse libres comme l’air.

Je ne sais pas pour Nini, mais Noë a eu plusieurs fois maille à partir avec des gens voulant utiliser ses dessins (je me souviens d’un mec qui voulait se faire tatouer un de ses T-Rex), ou même les utilisant sur la toile sans sa permission. Ils vous raconteront surement mieux que moi leurs déboires s’ils passent ici. Leur style orienté manga est -il faut le dire- comme une lumière attirant les papillons.

Pour ma part, ne sachant pas trop ce qui se fait sur le web, je ne me suis jamais trop inquiété de la chose. Heureux les ignorants !!

J’ai prêté une fois un dessin aux Forces Armées Canadiennes de Montréal (qui ont demandé très poliment, crédité et tout) pour une oeuvre de bienfaisance (lutte contre la pauvreté économique, culturelle et sociale). Celui-ci :

Pourquoi je raconte ça ? J’y viens, j’y viens…
Parce qu’aujourd’hui, j’ai eu la bonne surprise de recevoir la demande d’un étudiant en journalisme me demandant s’il pouvait utiliser le dessin « Ciel, ton mari ! » pour illustrer un de ses articles. Le respect et la politesse méritant toujours récompense, ce fut un grand OUI. Cela m’a réjoui ! Je me suis conforté dans mon espérance en l’espèce humaine, celle qu’Auguste Scolopendro me loue sans cesse ! C’est en se diffusant ainsi que mes dessins libres véhiculent leur message d’humour, leur fond. Ils ont vocation à inspirer et pourquoi pas à servir d’autres créateurs, la moindre des choses étant d’avoir en retour un peu du crédit.

Suite à ça -et comme ce dessin est un des plus vus dans mes statistiques- j’ai googlisé pour voir comment il apparaissait sur la toile. Chose que -je l’avoue honteusement- je ne fais jamais.

Et le drame survint.

Que vis-je apparaître dans Google Images ? Tout frais de ce mois de décembre ?

Un de mes dessins -CE DESSSIN !!!- illustrant un article d’un autre blog,

Le blog de Brigitte Lahaie, chroniqueuse sexo sur RMC, qui ne m’a jamais rien demandé comme autorisation (ou son équipe). Ni même crédité, ce qui est encore pire ! Je fus fort mécontent de la chose, surtout que la seule substance de l’article est mon dessin. Si encore il y avait eu quelque chose derrière, un vrai travail rédactionnel…(A voir ici, sauf si vous voulez éviter de lui faire une visite : http://www.rmc.fr/blogs/brigittelahaie.php?post/2010/12/06/L-adult%C3%A8re&pub=0#pr. Les commentaires sont filtrés mais vous pouvez exprimer votre courroux ici.)

Je suis plutôt indulgent, pourtant, sur le partage d’images sur le net. Que ce soit pour illustrer un message sur un forum, ou pour illustrer un article que l’on a rédigé soi-même, ou une compilation, je suis plutôt pour. Demande et crédits me semblent être un gros atout pour ne pas voir un auteur râler. La maladresse est elle aussi excusable, les jeunes générations ne réalisent pas très bien ce que ça implique de se servir sur le net (photos personnelles, images sous droits, etc…).

De la part de blogs professionnels et commerciaux comme celui-ci, la chose est peu pardonnable, surtout que ce dessin se trouve difficilement ailleurs qu’ici. Et que cette pratique semble régulière, puisque leses dessins utilisés sur ce blog ne sont pas crédités (ni libres de droits pour certains dont je reconnais la patte). J’attends donc la réponse à mon message, l’apparition de mon commentaire, et si tout ça reste lettre morte, je vais m’enquérir auprès de RMC et faire savoir haut et fort cette pratique, au détriment de leur image de marque.

Vous pouvez polémiquer !

EDIT : L’équipe de ce blog présente ses excuses sur l’article incriminé et mon dessin est auto-crédité. Quand même !

9 réponses à “Net, vol et incivilité

  1. Saloperie… C’est principalement pour ce genre de surprise que Nini ruine ses oeuvre d’un bandeau copyright.

    Moi, c’est plus mesquin. J’aime juste faire la chasse aux connards qui s’approprient mes dessins et les traîner dans la boue.

    Tu vas voir, tu vas kiffer ! Surtout Brigitte Lahaie. Si c’est elle qui l’a écrit son « article » ! Elle a une tronche à avoir des nègres.

  2. Ça va du péquenaud qui reprend mes fanarts en se les appropriant, à celui qui voulait en faire un tatouage.

    Nini, elle c’est plus grave. Elle a retrouvé ses oeuvres en vente sur des tshirts via Ebay. D’où son besoin de tout copyrighter désormais.

    Je l’ai fait un temps également, lorsque je bossais chez Carabas, jusqu’à ce que j’apprenne qu’en France, un auteur est propriétaire de son oeuvre jusque dans les moindres détails et que l’éditeur n’achète que les droits de diffusion et d’exploitation. Et que donc, ma signature suffit à l’officialiser.

  3. « faire savoir haut et fort cette pratique, au détriment de leur image de marque »

    C’est vous qui voyez mais juridiquement c’est une contrefaçon de droits d’auteur. Ca permet de mettre les indélicats en demeure de virer l’image, puis de réclamer une indemnisation.

  4. C’est le risque de laisser ses œuvres libre d’accès. En plus celle-la n’est pas signées. Mais bon, le minimum est de citer l’auteur. Un lien vers ton blog ne leur coute rien.

  5. @Lp : Je ne vais pas engager une procédure pour ça mais juste faire savoir à ces blogueurs que certaines choses se font et d’autres non.🙂

    Ils se sont excusés publiquement suite à mon commentaire et laissent mon auto-créditage en ligne.

  6. Je trouve qu’ils s’en tirent bien, avec leurs « milles z’excuses » !! Et toi toujours trop gentil comme d’hab. Alors que tu aurais pu te glisser dans le rôle du mari trompeur qui aurait sauté la haie au lit…
    Quoiqu’à la réflexion, non, ton mari moustachu est nettement plus jeune et plus mignon !

  7. ai trouvé votre génial dessin  » ciel ton mari  » chez Google… super pour illustrer mon article du jour qui alimente le débat sur  » le mariage pour tous « … me suis permis de le publier en précisant, comme il se doit, votre lien qui renvoie sur votre site… j’ai brûlé une étape et vous demande la permission de le conserver en illustration… si cela devait ne point vous convenir, faites le moi savoir et je supprimerai immédiatement votre dessin :
    http://percantoch.blog.kazeo.com/index.php?idblogp=1857230#COMMENT
    Dans le cas contraire, pouvez-vous me confirmer que votre nom et le nom de l’auteur de ce dessin est bien YOP et si d’autres sites lui ou ( vous ) sont consacrés ?
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s