Être e-sociable

Les humains sont des êtres insatiablement sociaux. A tel point que le contact réel et quotidien de leurs semblables ne leur suffit pas et qu’ils le prolongent à l’aide de leur technologie.

Une grosse partie des relations interhumaines se passent par procuration.Toute leur inventivité, par ailleurs, est motivée par ce perpétuel désir de sociabilité. Avancer vers son prochain est leur moteur.

Sur ces plate-formes virtuelles, les malformations physiques, les maladresses, les défauts, les différences sont passées au second plan. Tout ceci dans le but de pouvoir se focaliser ce qu’est « l’autre », dans son essence la plus pure. Le progrès rime avec sagesse, chez l’humain.

La technologie m’a toujours fait un peu peur : tant de sincérité, tant de barrières abolies au profit de relations pures et vraies. Pour un scolopendre, c’est presque une révélation aveuglante. Je me suis donc fait une page Facebook et à ce jour, j’ai pu constater que plus d’une centaine de délicieuses personnes me témoignaient leur amitié. Merci à vous tous ! Je suis touché !
J’espère vous rencontrer un jour dans la réalité pour pouvoir discuter avec chacun de vous, partager une glace, courir sur la plage ou ramasser des ordures ensemble.

Toujours est-il que pour l’instant, j’ai fait de véritables rencontres virtuelles. L’écran me permet de dissimuler quelque peu mon état de myriapode qui peut dégoûter ou provoquer la pitié In Real Life (dans la vie réelle). Sur le net, pas de ça ! Une belle photo de ma trogne, savamment choisie, ou j’arbore un bon vieux béret rassurant et me voilà parti pour être un humain comme les autres.

Un humain qui expose ses passions à ses semblables, trouve les chatons trop mignons, joue à d’innombrables jeux en essayant d’être le meilleur dans le classement, regarde des vidéos d’humains nus faisant du mime et de la danse contemporaine, discuter de « arabe » (je ne sais pas trop ce que c’est) sur des forums, mettre mon nom sur des pétitions ou encore télécharger une reproduction du cheval de Troie (que je n’ai toujours pas reçue).

Bref, que du bonheur. Je discute aussi sur des messageries avec des inconnus qui osent me dévoiler leurs appareils génitaux, sans aucune demande de ma part, devançant ma curiosité à cet égard (aujourd’hui, je suis un véritable expert). Cela me change des vils reptiles et leur chose rétractile qu’ils cachent comme des idiots.

Une telle absence de tabous sociaux me semble être l’image de l’humain fondamental : un monument de beauté, de spontanéité et d’intelligence bienveillante.

Et la sagacité humaine, faisant de l’internet un lieu totalement sûr et convivial, se démontra encore à moi dans toute son habileté par l’événement suivant :
Une nuit où j’étais un peu déprimé, mes bas instincts carnassiers refirent surface. Nous, scolopendres, sommes habitués à aller vers la proie la plus aisée à attraper, la plus directe. J’avais repéré un gros petit garçon sur un jeu vidéo en ligne : DarkZéfirot458996. La prédation au maximum, j’usai de subterfuges pour m’accorder un petit moment d’intimité avec lui. Je l’attirai un peu à part des autres joueurs, employai mon ton le plus doucereux et lorsque je vis sa carotide s’exposer alors qu’il se penchait pour prendre un hamburger… je me projetai en avant, tout crocs venimeux dehors pour l’étreindre à la gorge et…

A ma grande surprise, je ratai ma cible et revenu peu après à la raison, ris de bon coeur de ma bêtise.

PS : Ma page facebook, si vous souhaitez sympathiser.😉

3 réponses à “Être e-sociable

  1. Sous couvert d’ironie ou de je ne sais comment définir l’idée, y’a une floppée de trucs bien vrais et bien pensés. Dingue comment t’arrives à tourner ça !🙂

  2. La nature d’arthropode d’Auguste Scolopendro fait qu’il ne pense pas exactement comme nous et nous apporte un éclairage mêlant candeur et observation fine.

    A l’instar d’Usbeck et Rica qui observaient l’Europe dans les Lettres Persanes, Scolopendro observe l’humain moderne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s