Home edition 1 : l’oracle

« J’explore habituellement le monde physique et les grands espaces de l’esprit humain, des univers conceptuels et sociologiques. Je suis un aventurier, mais scolopendre avant tout. Les Home Edition vous permettront de vous immerger dans mon quotidien et ma découverte d’un monde le plus intime : mon chez-moi. C’est une tentative de Real-TV myriapodique. »
Auguste Scolopendro

Aujourd’hui, dans mon appartement, j’ai découvert une chose formidable.

De tout temps, les humains ont été portés vers la divination, la connaissance du futur. Aux temps anciens, les crédules comme les seigneurs se faisaient conter des fables plus ou moins justifiables par divers charlatans aux rituels grandiloquents (éventration d’animaux, feu, sacrifices humains, prétexte divin,…). Certains pratiquaient aussi la voyance à l’aide de cartes, sur les lignes de la main, le marc de café ou simplement un contact magnétique.

Il existe cependant un outil très fiable ayant perduré jusqu’à nos jours et supplantant tous les autres : l’oracle liquide.

Je me suis longtemps demandé pourquoi les humains s’enfermaient dans une petite salle dotée de cet accessoire, certains y passant un temps considérable, d’autres y allant frénétiquement plusieurs fois par jour… L’être humain consulte en fait son oracle personnel domestique. Alors qu’il fallait avoir un professionnel dédié aux âges obscurs, les pratiques spirituelles se sont grandement démocratisées à l’ère moderne.

Comment ça marche ? Il suffit comme antan de se pencher au-dessus de l’eau et de fixer les légers mouvements. On contemple son image et peu à peu, une transe hypnotique s’installe et nous donne des bribes d’informations sur l’avenir. Je n’ai jamais vraiment réussi (j’ai surement un exosquelette trop épais qui ne laisse pas filtrer les rayons cosmiques) mais de toute façon, l’oracle liquide domestique joue un autre rôle : un lieu d’introspection où l’on se retrouve seul avec soi-même, coupé de la folle course de la société bouillonnante, pouvant réfléchir à soi dans le secret du WC.

Ces oracles sont disséminés un peu partout, permettant à chacun de s’adonner à une petite pause spirituelle, où qu’il soit. L’humain semble avoir une énorme propension à la spiritualité, à tel point qu’il nomme la pause oracle du joli terme de « faire ses besoins« . Entendez-vous ça, insectes ridicules n’obéissant qu’à un instinct mécanique primitif ? Le besoin de spiritualité !!

Paradoxalement, on appelle ces isoloirs à oracle les « cabinets », ce qui fait très scientifique et montre bien que le surnaturel est tout à fait accepté dans le monde humain contemporain.

Et chez l’humain, on partage ! Par un jet d’eau nourri, on évacue l’oracle que l’on vient de consulter pour laisser la cuvette emplie d’une eau nouvelle, prête à accueillir d’autres demandes et à fournir d’autres réponses. D’ailleurs, toute entorse à cette courtoisie est sévèrement grondée par un «  C’est qui le con qui a oublié de tirer la chasse ?« , tel que l’entonne assez souvent mon voisin.

Voisin qui d’ailleurs fait un usage assez étrange de son lit, mais je vous l’expliquerai la prochaine fois.

Advertisements

Une réponse à “Home edition 1 : l’oracle

  1. Il est vrai que certains matins, le contenu de l’oracle permet de se faire une idée de ce qui nous attend au cours de la journée.
    Et la brosse?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s