Margot Winch

Margot Winch : femme, baroudeuse… et milliardaire.

Voici la version féminine de notre playboy milliardaire. Quel aurait été son destin au sein du groupe W et de l’impitoyable monde des affaires ? Sachant le machisme régnant dans les cercles du pouvoir et les qualités physiques que nécessite la vie trépidante d’héritier libre penseur, nul doute qu’on aurait affaire à une femme d’exception. Une femme qui en a (du cran, hé hé !). Et qui en plus, se paierait (elle en aurait les moyens) le luxe de faire tourner la tête des hommes d’un simple sourire tout en gérant les trafics d’influences et délit d’initiés d’une main de maîtresse.
Diantre, ça aurait été cool aussi !

============================================================================

Aaah, Largo Winch…

Qui ne connaît pas Largo Winch, la série culte de Jean Van Hamme et Philippe Francq mettant en scène un aventurier globe-trotter se trouvant être l’héritier d’une immense entreprise, le groupe W, et d’une fortune colossale ? Une nouvelle vie commence pour lui dans le monde impitoyable des affaires mais Largo a de la ressource et brise les règles établies, bouscule les habitudes.
Cette série BD a eu un tel succès qu’elle a eu le droit à une série TV et DEUX films adaptés. Et une popularité permettant au héros de faire la couverture de Challenges ou de s’afficher dans une publicité pour Dior.


Elégance, luxe et bande dessinée.

Succès mérité au vu de la qualité du scénario sur un thème qui apparemment n’augurait rien de très folichon (le milieu des affaires, la finance, la bourse et les OPA, les dessous de table, margouilles et pots de vin,…). D’abord créé en roman, Largo Winch a explosé et trouvé un plus large public en BD, dans les années 90. Van Hamme est par ailleurs scénariste de petits trucs comme Thorgal, XIII, Lady S. ainsi que de quelques Blake et Mortimer. Rien que ça !
Quant au dessin de Philippe Francq, il allie réalisme et dynamisme -ce qui n’est pas une mince affaire- et des décors très soignés. Il s’améliore d’album en album.

18 tomes parus chez Dupuis, collection Repérages. Une nouvelle édition intégrale vient d’ailleurs de sortir récemment.

A voir : Largo Winch.com

2 réponses à “Margot Winch

  1. Largo Winch est pour moi l’exemple parfait d’un scénario réussi, intéressant et original, qui peut avoir un fort potentiel… et qui ne trouve son public que si certaines conditions sont réunies (« par l’auteur de Thorgal et XIII »).

    De même que les premiers romans de Largo Winch prennent la poussière dans quelques rares étagères, de nombreux projets de BD formidables prennent la poussière dans les tiroirs d’auteurs déboutés… et c’est bien dommage !

  2. Je l’aurais vu plus bonasse que ça la Margot Winch, vu la pulposité des filles de la série et la musculature de play boy de Largo…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s